Tetra

SENS & CONSCIENCE
 
                 
 
Voir Tout Sagesses & Conscience

Chamanisme : renaissance opportune d'une tradition ancienne

Le chamanisme est une tradition spirituelle très ancienne dont les racines plongent profondément dans le passé préhistorique de l’humanité. On retrouve des évidences anciennes de pratiques chamaniques sur toute la planète et le chamanisme est encore pratiqué de nos jours par les indigènes sur tous les continents, révélant des similarités remarquables à travers temps, espace et cultures.

Le mot chaman nous vient du mot saman de la tribu des Tungus en Sibérie. Ce mot a été choisi par les premiers anthropologues russes pour identifier des individus qui s’adonnaient à des pratiques spirituelles spécifiques et remplissaient des fonctions caractéristiques dans leurs communautés. Ces fonctions spécifiquement chamaniques doivent être différenciées de celles des prêtres, dirigeants de cérémonies, sorciers et autres praticiens spirituels. Dans notre monde moderne, le terme chamanisme est souvent employé de manière vague ou même incorrecte pour désigner des pratiques variées, des rituels naturalistes aux pratiques magiques.
 
Le principe d’entièreté ou intégralité et celui d’unité, la prise de conscience que dans l’univers tout est relié, sont des notions fondamentales pour le chamanisme. Aussi fondamentale s’avère la compréhension de la dimension spirituelle de la réalité. Ainsi, pour le chaman, tout ce qui a une forme ou une substance a un esprit - arbres, roches, personnes, montagnes, étoiles, lieux, bâtisses, organisations, machines, etc. Le chaman travaille dans la dimension spirituelle de la réalité, parfois appelée réalité non-ordinaire. Ce qui caractérise le chaman c’est l’état de conscience spécifiquement non-ordinaire, appelé État de Conscience Chamanique (ECC) par Michael HARNER, qui permet au chaman d’entrer dans là réalité non-ordinaire et de s’y déplacer. Cette étape requiert une concentration aigue qui permet à l’âme du chaman de voyager dans le monde des esprits, de voyager vers et parmi les esprits, de communiquer et d’interagir avec eux. Dans l’ECC le chaman obtient de la part des esprits de l’information, des connaissances, l’aide, du pouvoir et d’autres ressources pour aider d’autres êtres humains, sa communauté, la planète, ainsi que pour approfondir son propre développement spirituel. Le chaman expérimenté se déplace d’une réalité à l’autre avec discipline et de façon impeccable, ce qui contribué à l’harmonie et au bien-être du tout et des parties. C’est par sa démarche intentionnelle qu’il va à la rencontre, des esprits - que le chaman se distingue du médium, ou du danseur possédé qui, eux, reçoivent la visite des esprits. Dans beaucoup de cas, néanmoins, les  chamans sont capables de vivre ces deux expériences.
 
Dans la plupart des cultures, des hommes et des femmes sont chamans et il y a très peu de différenciation entre les fonctions chamaniques pratiquées par des chamans hommes ou femmes. Il s’agit plutôt d’une question d’orientation ou de préférence individuelle. En général, les chamans travaillent à mi-temps, exerçant une autre profession et mènent une vie normale dans la réalité ordinaire. Cependant, ils cherchent à aborder leur vie, ordinaire et non-ordinaire, de façon impeccable.
 
L’un des grands attraits du chamanisme réside dans l’universalité spatiale (autour de la planète) et temporelle de ses principes, pratiques et fonctions. Bien que des cultures différentes aient introduit des formes externes et variées de rituels, d’initiations, d’attractions et d’objets de pouvoir, l’essence même du chemin chamanique, le travail avec les esprits, les principes de base de guérison etc., sont étonnamment toujours les mêmes. De nos jours, des chamans indigènes existent en Amérique du Nord et du Sud, en Sibérie, en Australie, en Asie, en Afrique, dans l’Arctique et ailleurs. On retrouve des évidences de traditions chamaniques anciennes et puissantes en Europe occidentale, dans les cultures Celtiques et Pré-celtiques. Cette tradition chamanique européenne de l’ouest a toutefois été largement éradiquée par l’invasion romaine et la christianisation qui s’ensuivit, bien que, pour le moment, un regain d’efforts soit en train de rétablir ces anciennes traditions chamaniques européennes. En effet, depuis une vingtaine d’années, une résurgence du chamanisme, parfois appelée néo-chamanisme, apparaît dans nos sociétés modernes, particulièrement aux États-Unis et en Europe de l’Ouest.
 
Le chamanisme n’est pas une religion et le chaman n’est ni un prêtre, ni un sorcier ni un gourou, quoiqu’un prêtre ou une prêtresse puissent aussi être chaman s’ils le désirent. Le chamanisme est une démarche expérientielle et individuelle par laquelle le chaman communique directement avec les esprits et voyage dans les domaines spirituels. Pour cette raison, le chamanisme est complètement compatible avec d’autres traditions ou religions et la pratique chamanique d’un individu peut enrichir sa participation dans d’autres domaines spirituels. Historiquement, le chamanisme a coexisté avec d’autres formes de religion et de magie. Tristement, c’est l’admission de la relation directe de l’individu avec les esprits qui a été la base des persécutions brutales des chamans par les religions officielles et par les gouvernements.
 
Le voyage chamanique et l’état de conscience chamanique
 
Ce sont les voyages dans l’ECC qui caractérisent le chaman. La pratique chamanique demande discipline, concentration et résolution (dessein d’intention). Le passage et la maintenance dans cet état sont essentiellement une question d’attention, d’intention et de confiance: confiance dans les esprits et dans l’aide qu’ils apportent. Depuis des millénaires, des méthodes variées se sont développées dans différentes cultures pour assister le passage dans I’ECC. Une large majorité compte sur le son de percussion, particulièrement sur le son monotone du tambour. Les substances psychédéliques sont employées dans certaines cultures, notamment dans des contrées où le climat et l’humidité rendent peu pratique l’emploi du tambour. Néanmoins, dans tous les cas, en plus de l’impact physiologique du son régulier de percussion ou de la substance psychédélique, c’est te contact avec l’esprit du tambour, de l’instrument de percussion où de la plante sacrée qui est la clé de l’expérience chamanique.
 
En passant dans l’ECC, le chaman entreprend le voyage chamanique classique dans les mondes non-ordinaires. Dans la perspective du système traditionnel des chakras (centres d’énergie subtile dans le corps) le voyage a son départ dans le chakra du cœur, suivi de l’activation du troisième œil et de l’ouverture du chakra de la couronne. Dans l’ECC, le chaman “voit” et “ressent” avec le cœur, le troisième œil, tous les sens, pieds, mains, etc... du corps énergétique. Dans ce voyage, le chaman est en dehors des dimensions physiques d’espace et de temps.
 
Cohérent avec de nombreuses traditions mythologiques et spirituelles, le domaine non-ordinaire que visite le chaman est composé de trois mondes: un Monde d’En-Haut, un Monde d’En-Bas et un Monde du Milieu. Le Monde du Milieu est essentiellement l’aspect non-ordinaire de notre réalité ordinaire et quotidienne. Le chaman fait la connaissance de multiples niveaux dans les mondes supérieurs et inférieurs et après de nombreuses années de pratique il arrive à connaître la géographie des domaines non-ordinaires et à apprendre comment voyager effectivement dans l’immensité de ces royaumes.
 
Le voyage chamanique est une expérience spirituelle profonde et magnifique dont la fraîcheur, le mystère et la nouveauté sont sans cesse répétés, indépendamment du nombre de fois que le chaman voyage. Le chemin chamanique est souvent accompagné d’émotions fortes, de larmes, de joies, de tristesse, souvent tout ensemble: c’est l’extase chamanique. Il y a aussi des adaptations du voyage chamanique classique, deux des plus courants étant le vol magique et le changement de forme. .
 
Dans l’ECC et dans le voyage chamanique, le chaman rencontre, interagit et communique avec les esprits. Il y a une multitude et une variété infinie d’esprits. En contactant la dimension spirituelle de la réalité, le chaman travaille avec de nombreux esprits de la nature, avec des esprits des formes et des substances variées de la réalité ordinaire, avec les esprits et les âmes des ancêtres et d’autres individus décédés, avec les esprits d’êtres qui ne sont pas incarnés sur cette planète, etc. C’est ce contact direct avec la dimension spirituelle de notre univers qui fait de la pratique chamanique un travail sacré. Le chaman établit des relations et des contacts individuels puissants avec un nombre d’esprits qui assument alors un rôle majeur dans son développement spirituel. Parmi ceux-ci, il y a les esprits gardiens, appelés aussi esprits tutélaires ou familiers, totems ou animaux de pouvoir. Souvent sous forme d’animal, les esprits gardiens protègent, guident, servent et instruisent le chaman. Ce dernier acquiert habituellement un ou plusieurs maîtres spirituels, esprits qui apparaissent souvent sous forme humaine et qui lui offrent instruction spirituelle, conseils et assistance Il peut également acquérir plusieurs esprits auxiliaires qui tendent à avoir des fonctions et des rôles spécialisés pour lui procurer de l’aide. Sa relation et son travail avec ces esprits sont fondamentaux à sa pratique chamanique. Ces esprits sont la source essentielle de son pouvoir et ils sont les entités qui, à travers l’intercession du chaman, pratiquent les guérisons et autres tâches qu’il entreprend.
 
A cause de la relation organique de l’être humain avec le monde naturel, les traditions chamaniques de par le monde ont établi des contacts puissants avec les esprits de la nature (plantes, arbres, animaux, pierres, formes géologiques, sites, galaxies, éléments et manifestations de la nature). C’est ce lien et la prise de conscience de l’aspect sacré du monde naturel qui l’accompagne qu’il nous est tellement important et urgent de redécouvrir si nous voulons prévenir la destruction écologique de notre planète mère.
 
Le chamanisme comprend l’entrée et le travail dans le monde non-ordinaire, en dehors de l’espace-temps ordinaire, et l’interaction avec des esprits qui existent en dehors de la dimension ordinaire où nos sens physiques agissent. Aussi, la pratique chamanique est-elle complètement expérientielle et l’on apprend à devenir chaman à travers l’expérience et la pratique individuelle, au long de nombreuses années de formation et de développement. Il y a plusieurs façons d’être appelé à la voie chamanique, d’être initié et d’acquérir du pouvoir et de la connaissance chamanique. Ces façons différentes se retrouvent dans les diverses cultures quoique certaines façons soient universelles et se retrouvent dans les expériences néo-chamaniques modernes. L’initiation et l’acquisition de pouvoir chamanique peuvent se produire de plusieurs manières qui vont de l’expérience des états proches de la mort, et de la maladie jusqu’à l’apprentissage avec un maître chaman ou lors d’ateliers de formation. Une fois que l’initié a appris à voyager, a acquis des esprits gardiens et des maîtres spirituels dans le monde des esprits, il peut continuer à apprendre et à acquérir de la connaissance chamanique directement de ses esprits eux-mêmes. De toute façon, cela a toujours été le cas. On n’est pas chaman de sa propre initiative mais plutôt dans la mesure où l’on est reconnu par d’autres à cause de l’efficacité de son travail chamanique.
 
Que fait le chaman? 
 
Il obtient de l’information, de la connaissance et du pouvoir dans la réalité non-ordinaire et les emploie pour aider les autres, pour restaurer et rétablir l’harmonie sur la planète, et ce faisant, pour croître intérieurement et spirituellement. Parmi les activités majeures du chaman se trouvent la guérison, le psychopompe ou travail avec les morts et les mourants, la divination, les conseils et en général le désir d’aligner les événements dans la réalité ordinaire avec l’harmonie divine de l’univers. 
 
La guérison chamanique est un aspect très important de la pratique chamanique. Pour le chaman, une maladie ou une blessure ont une dimension physique, émotionnelle, mentale et spirituelle mais c’est surtout de l’aspect spirituel de la maladie qu’il s’occupe. Un chaman sait qu’il ne fait pas la guérison lui-même. Ce sont les esprits qui la font. Une fois que l’aspect spirituel de la maladie ou de la blessure a été guéri, le chemin s’ouvre pour que le corps physique et émotionnel du patient se guérisse.
 
Les chamans peuvent travailler d’une infinité de façons pour guérir, en fonction des directives qu’ils reçoivent de leurs esprits, quand une personne demande leur aide. Il y a cependant un nombre de méthodes classiques puissantes de guérison qui nous viennent du passé et qui sont encore pratiquées aujourd’hui. L’une d’elles est le retour d’un animal de pouvoir où le chaman ramène au patient un de ses animaux de pouvoir qu’il a perdu, causant souvent maladie chronique ou accident. Une autre méthode est l’extraction chamanique pendant laquelle le chaman retire du corps du patient des esprits qui se sont introduits par erreur dans son champ énergétique, auquel ils n’appartiennent pas, causant souvent infections, maladies localisées ou accidents. Une autre méthode est le recouvrement d’une partie de l’âme du patient, que le chaman va chercher avec ses esprits dans le monde non-ordinaire, parties qui ont été perdues ou volées et qui provoquent chez le patient l’expérience de se sentir fragmenté et sujet à des maladies et accidents divers.
 
Dans son travail, le chaman utilise des objets divers qui peuvent inclure son tambour, des hochets, des couvertures, des pierres, des objets en bois, etc... Ces objets acquièrent du pouvoir pour le chaman à travers son contact avec leurs esprits intrinsèques habituellement très puissants. Dans ce sens, ils sont des formes d’esprits aidants.
 
Pour maintenir des relations puissantes avec ses esprits, le chaman, en plus des visites fréquentes avec eux, les honore en manifestant leur essence ou énergie dans la vie ordinaire du monde physique. Ceci inclut la danse, les chants, la poésie et des formes diverses d’art chamaniques telles que la peinture, l’esquisse et la sculpture.
 
Chamanisme dans le monde moderne
 
La crise écologique à laquelle notre planète fait face, les conflits qui positionnent homme contre homme dans de nombreux coins du monde d’une manière de plus en plus cruelle et violente et la matérialisation croissante de tous les aspects de la vie, demandent un retour urgent de la conscience individuelle sur le caractère sacré de tout ce qui est et sur les liens d’interdépendance de tout ce qui existe. C’est seulement en reconnaissant le sacré et en vivant l’interdépendance du tout que les besoins planétaires majeurs peuvent vraiment être comblés. Le chamanisme, parce qu’il offre une expérience directe du sacré et de la dimension spirituelle de notre univers ainsi que de l’unité et des interconnexions de toutes ses parties, peut nous aider à contribuer à plus d’équilibre dans notre monde, à plus de paix, d’harmonie et de bien-être pour notre planète et ses nombreux habitants.
 
Les principes et la pratique chamaniques peuvent être facilement adaptés à la vie moderne et à ses propres activités professionnelles. Nous avons appris à travailler chamaniquement dans nos vies professionnelles quotidiennes, en travaillant avec les esprits des lieux, des bâtiments, des entreprises, des organisations gouvernementales, bureaux de consultations médicales et psychologiques, institutions diverses, etc. pour faciliter une plus grande harmonie.
 
Un bon nombre d’organisations offrent des ateliers de formation chamanique dans tous les coins du monde. La Fondation pour les Études Chamaniques, établie par Michael HARNER il y a plus de vingt ans, offre des ateliers basiques et avancés en Amérique du Nord, dans certaines parties de l’Amérique Centrale et de l’Amérique du Sud, de l’Europe et de la Russie, en Australie et au Japon. La Fondation se concentre à offrir des cours dans ce qu’elle appelle le noyau du Chamanisme qui comprend les éléments fondamentaux et universels du chamanisme que l’on retrouve dans toutes les traditions et cultures mais dépouillés de formes externes et de rituels qui sont spécifiques à des cultures et à des traditions particulières,. La formation dans le noyau du chamanisme est le moyen le plus efficace pour un individu vivant dans un pays industriel, ou pour un membre d’une communauté indigène qui a perdu ses traditions chamaniques, d’entrer dans la voie chamanique.
 
On m’a souvent demandé, à moi Claude, en tant que physicien, comment ma formation scientifique occidentale pouvait être cohérente avec ma pratique chamanique. Dans mon expérience personnelle, ma formation et mes connaissances scientifiques ont servi de pont avec le monde chamanique. Le savant emploie l’expérience comme base pour l’étude et la compréhension de la réalité physique et j’ai employé cette approche pour rencontrer et connaître un autre aspect de la réalité, son aspect spirituel. Ma familiarité avec la physique moderne et particulièrement avec la physique quantique et la cosmologie, domaines où la logique classique s’est avérée particulièrement inadéquate à expliquer les phénomènes physiques de base, m’a aussi aidé à ouvrir l’esprit à d’autres réalités. La science et la pratique chamanique sont deux avenues qui examinent une réalité unique, chacune valide dans son propre domaine. Il se peut que ce que nous recherchons partiellement, alors que nous essayons de croître et de devenir des êtres plus complets, est une vision unique de la réalité, sans compartimentage.
 
Éthique
 
Y a-t-il des esprits bons et mauvais? Peut-on être attaqué et blessé par des esprits dans la réalité non-ordinaire? Le bien et le mal sont des concepts de la réalité ordinaire qui ont leur origine dans le caractère dualiste de la dimension physique espace-temps. Dans ce sens, les esprits et les forces spirituelles sont des formes neutres d’énergie. Notre expérience personnelle et celle de ceux avec qui nous avons travaillé est que, si l’on travaille chamaniquement en venant du cœur et avec une intention pure dirigée vers l’harmonie, les esprits vont s’aligner avec cette intention d’harmonie et vont toujours agir de façon à poursuivre l’harmonie universelle. II est possible néanmoins de mesurer volontairement des forces spirituelles ou de l’énergie pour faire du tort aux autres et le folklore chamanique possède des histoires et des exemples de chamans « noir » ou maléfiques. Depuis toujours, ceux qui, volontairement, abusent le pouvoir chamanique pour faire du tort, perdent éventuellement leur pouvoir et voient ce tort se retourner contre eux.
 
Les forces spirituelles sont fortes et le travail avec les esprits est une démarche sacrée et puissante. En travaillant chamaniquement avec d’autres, il y a des principes éthiques fondamentaux auxquels ont doit adhérer. En plus de la pureté d’intention, il est essentiel avant de réaliser une guérison ou tout autre travail chamanique sur une personne que celle-ci donne sa permission.
 
Claude et Noëlle Poncelet
Publié: 6 septembre 2012
 
CALENDRIER-PROGRAMME 2017-2018

Pour télécharger le calendrier-programme 2017-2018, cliquez sur l'image ci-dessous. Imprimez-le et collez-le sur votre frigo ou dans vos petits coins et lieux de passage pour voir l'année en un clin d'oeil !

CITATION DU MOMENT

"Si on quitte tout ce qui est concevable, tout ce qui est exprimable, tout ce qui est audible, alors et alors seulement on abandonne toute chose... On est inondé de lumière, on passe dans la clarté de Dieu."  Maître Eckhart

COUPS DE POUCE

Les états modifiés de conscience, de l'expérience à la recherche scientifique : une conférence partagée avec Corine SOMBRUN, le Pr. Francis TAULELLE, le Pr. Marc HENRYet la neuro-psychologue Audrey VANHAUDENHYSE au Palais des Congrès de Liège - le 16 décembre 2017 à 19h00 - info: www.approches-transpersonnelles.be

Journée Hommage à Guy Corneau, ouverte à tous, samedi 6 janvier 2018 à Rixensart de 10h à 24h. Journée de retrouvailles et d’ateliers de partage inspirés par Guy Corneau sur l’Amour, la Joie et l’Émerveillement. Témoignages et expressions symboliques sur ce qu’est, a été et pourra encore être demain, l’héritage de Guy pour chacun de nous. Info : http://hommage-guy-corneau.strikingly.com

Mon panier :Go
 
  0 réservation en cours
Newsletter gratuite
Prénom:
Nom:
Email:
manual verify