Tetra

SENS & CONSCIENCE
 
                 
 
Voir Tout Sagesses & Conscience

Célébration pour Christiane Singer

ACCUEIL

Quelle joie profonde de se retrouver ici au nom d’une amitié commune. « Les amis de nos amis sont nos amis » dit le proverbe. Christiane avait le chic pour faire se rencontrer les êtres qu’elle aimait. Elle continue aujourd’hui. Dans son dernier livre, elle écrivait :
«  J’ai la nostalgie de poursuivre à tout prix ces rencontres d’un soir dont je suis si éprise ! Ces « conférences ». Les commencer désormais par ces mots : « Allons-nous partager un moment de vie intense ? Allons-nous partager du présent ? Du pur, du beau, du vif présent ? Voilà, voilà ! La vie comme art ! La rencontre-œuvre d’art ! ». (p. 50)

HOMELIE

Dieu détruira la mort pour toujours nous disait, tout à l’heure, le prophète Isaïe. Le Seigneur essuiera les larmes de tous les visages.
Le texte du Nouveau Testament clame la même certitude : « De cris, de larmes, de peine, de mort il n’y en aura plus». L’ange qui dicte ces pensées insiste auprès de Jean, « Ecris : ces paroles sont certaines et vraies ».
L’Evangile qui a été choisi par ceux qui ont préparé cette célébration est en consonance totale avec le message de Christiane. Plus de 12 fois en 10 lignes de cette page d’Evangile reviennent les mots amour, aimer, amis.

J’ai découvert Christiane il y a 15 ans dans une conférence pour « Terre du Ciel » et aussitôt après avec le livre « une Passion ». J’ai été ébloui. C’était une source fraîche et c’était du feu. Membre du jury de l’Association des Ecrivains croyants, je me suis dépensé pour que Christiane obtienne le prix. Quel bonheur de célébrer ce prix dans les bureaux d’Albin Michel où je fis la connaissance de Jean Mouttapa !
Ensuite, j’ai eu l’immense privilège d’écouter ses conférences, de lire ses autres livres, et surtout de vivre une de ces amitiés qui, à elles seules, vous justifient d’exister ; un de ces liens qui vous révèlent à vous-même ; une de ces rencontres qui élargissent votre regard.
Chacun de nous ici a reçu quelques facettes bien particulières de ce diamant qu’était Christiane. Nous pourrions un jour, peut-être, rassembler nos témoignages dans un petit ouvrage : « Regards croisés sur une reine ».

A l’homélie que j’ai donné en Autriche pour la grandiose célébration de son « encièlement » j’ai eu l’audace de m’adresser à Christiane en votre nom, imaginant la trace qu’elle avait pu laisser en vous.

Aujourd’hui, dans l’intimité de ND. Des Champs, je voudrais témoigner de ce que Christiane a éveillé en moi. Je suis prêtre depuis 46 ans et pourtant, Christiane a rajeuni ma Foi, ravivé mon Espérance, renfloué mon amour pour Dieu et mon proche.
Le grand risque pour les permanents d’une religion, c’est de s’habituer ! Alors, nous ne sommes plus des sourciers, nous sommes des épiciers. Nous ne sommes plus des éveilleurs, nous sommes des éteignoirs.

« La lettre fige, l’esprit vivifie » disait Jésus. Toutes les religions ont pour mission de révéler le mystère de l’Absolu, le mystère du Sens de la Parole. Notre Dieu ne demeure pas dans son silence. Il parle. Et nous pourrions Lui dire : « A mesure que Tu parles j’existe ». Mais, si cette parole est portée par un répétiteur, elle fige son objet. Alors oui, Dieu est mort. Sans le Souffle Saint l’Evangile, les Prophètes, les Upanishads, le Coran ne sont que des mots. Sans le Souffle Saint, cette eucharistie, cette action de grâces qui nous rassemble ce soir, serait une simagrée, un rite vide.
Christiane avait le don de souffler sur nos braises. Pardonnez-moi, je ne peux m’empêcher de penser que ce qui fut vrai pour moi l’a été pour vous. Je n’y peux rien. Tous ces témoignages entendus  autour de son cercueil à Rastenberg, toutes les confidences que j’ai reçu depuis deux semaines me le disent. On ne sort pas indemne de la lecture de ses ouvrages.
 J’écoutais, hier, le CD où de sa voix unique elle raconte « les 7 Nuits de la reine ». Lorsqu’elle évoquait l’humiliation du peuple juif par un roi de Prague qui avait été sauvé par une petite juive, mes larmes ont jailli et je ne voulais pas les arrêter. C’était de l’amour à l’état pur que Christiane versait dans mon cœur.

Ce livre, «  Les 7 Nuits de la Reine » m’avait tenu éveillé toute la nuit du 31 Décembre au 1er. Janvier. Au même moment, la même nuit, Christiane écrivait sur son testament spirituel, un extrait de la Torah : « J’ai mis devant toi la vie et la mort. Choisis la vie et tu vivras ».
«  Ajoutez bien, écrit-elle, que tu vives ou que tu meures tu vivras… ».
Ce livre est un trésor d’Espérance. Il est à offrir à tous ceux qui se battent entre la vie et la mort. J’en ai parlé à tous ceux que j’ai rencontré. Pas un seul qui ne me dise « Quel trésor inouï ! »

Je cliquais ce matin sur le site « Ciao » pour y chercher ce qu’on y disait de Christiane.
J’ai lu, entre autres phrases, « Elle a écrit des ouvrages profonds dans une sensibilité que l’on peut dire chrétienne ». Giorgio son mari me confiait « tu sais Christiane m’a murmuré : je deviens de plus en plus chrétienne ! ».
 Ce n’était pas un christianisme tristounet et moralisateur. Sa Foi n’avait rien de figé.
Effroi sacré devant les levers de soleil. Espace de silence où on expérimente le toucher d’une présence. Questionnements fondamentaux : qui sommes-nous ? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi ? Que fais-tu de ta vie ? L’amour de l’homme et de la femme : épiphanie de la divinité.
Elle a cette phrase magnifique : « Eros est le rabatteur de Dieu » et, citant le Zohar, elle écrit : « Dans l’amour réside le secret de l’unité divine ».

J’ai aimé en Christiane la mystique, disciple à la fois de Jean de la Croix, de maître Eckart, de Roumi et des maîtres Zen, sans syncrétisme. Mais j’ai aimé aussi la femme engagée dans le plus noble des combats : Rappeler aux humains leur grandeur d’enfant de Dieu. Je pense au ton de sa voix dans les conférences lorsqu’elle présentait notre époque comme un complot contre l’âme. Elle criait en évoquant le pacte que nous étions invité à signer : « Tu promets d’oublier que tu es enfant de Dieu et de devenir un malheureux citoyen ?  Oui je promets. Tu promets d’oublier que le monde t’a été confié, oui je promets … ».

Dans une conférence donnée à Lausanne il y a 7 ans elle se définit ainsi : « Recevez mes paroles comme le tâtonnement d’une femme qui s’est engagée à ne perdre des yeux sur cette terre ni le rivage de la détresse ni celui de la délivrance »

Christiane tu m’as offert le plus beau cadeau qu’un être humain puisse offrir à un autre, tu as agrandis l’espace de ma tente, tu as agrandi mon regard sur Dieu et sur mes frères humains.

Christiane, ceux sur qui tu as posé ton regard de tendresse et qui y ont lu un goût d’éternité t’entendent aujourd’hui dire «  je ne suis pas partie, j’arrive, continuez à crier mon message : Dieu est Amour. »

Publié: 31 août 2012
 
CITATION DU MOMENT

""L’homme se nourrit d’invisible et d’impersonnel et meurt d’avoir préféré leurs contraires"  Jacques Lusseyran

COUPS DE POUCE


- "Entrepreneurs dans l'âme" : Stage organisé par l'Asbl ÉQUILIBRE et destiné à des entrepreneurs, managers, cadres, employés, indépendants et personnes en reconversion professionnelle qui recherchent plus d’harmonie entre leur vie professionnelle et leur vie intérieure... Prochain stage : 16-17-18 juin 2017 à Overijse - Plus d'info ici

Dépliant-programme 2016-2017

Pour télécharger la brochure-programme 2016-2017, cliquez l'image ci-dessous

Mon panier :Go
 
  0 réservation en cours
Newsletter gratuite
Prénom:
Nom:
Email: